École Internationale PACA Manosque

Pourquoi faut-il expérimenter et expliquer aux élèves ce qu’est l’intelligence* artificielle ?

 Livre Blanc*1 « Enseigner et apprendre à l’ère de l’intelligence artificielle, acculturation*2, intégration et usages créatifs de l’IA en éducation »

Après 2 ans de travaux du groupe thématique numérique du ministère (GTnum), ce livre explore les implications de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine de l’éducation, souligne l’importance de préparer les enseignants et les apprenants à comprendre et à utiliser l’IA de manière responsable et créative.

Le livre commence par une introduction à l’IA et à son impact croissant sur la société. Il met en évidence la nécessité d’une acculturation à l’IA, en commençant par la sensibilisation aux concepts fondamentaux de l’IA et en se concentrant sur les compétences nécessaires pour utiliser efficacement les technologies fondées sur l’IA.

Le Livre Blanc présente plusieurs exemples concrets d’utilisation de l’IA en éducation, tels que l’adaptation des systèmes d’apprentissage en ligne pour répondre aux besoins individuels des apprenants, l’utilisation de chatbots pour fournir un soutien personnalisé et l’ analyse des données pour améliorer les méthodes d’enseignement.

L’éthique et la responsabilité dans l’utilisation de l’IA en éducation sont également évoquées. Le livre met en garde contre les risques potentiels, tels que la dépendance excessive à la technologie et la protection de la vie privée des apprenants.

Des recommandations sont portées à l’attention des décideurs politiques, des enseignants et des concepteurs de programmes d’études. Il est souligné l’importance d’une formation continue pour les enseignants, d’une infrastructure technologique adaptée et de politiques favorisant la collaboration entre les acteurs de l’éducation et les développeurs de l’IA.

En résumé, le Livre Blanc a rencontré les opportunités et les défis de l’utilisation de l’IA en éducation. Il propose des orientations pour une intégration réussie de l’IA, en mettant l’accent sur l’éthique, la formation des enseignants et l’innovation pédagogique.

*1 : Enseigner et apprendre à l’ère de l’intelligence artificielle. Réseau Canopé, Livre blanc, 2023

*2Processus par lequel une personne ou un groupe assimile une culture étrangère à la sienne.

* Intelligence = traduction de l’anglais dans le sens « renseignement ». cf « CIA » : Central Inteligence Agency

Exemple 1 : augmentation de la fiabilité de dignostics médicaux : L’iA est capable d’analyser un grand nombre de données médicales du patient et les comparer avec des milliers d’autres cas. L’intelligence artificielle gagne du terrain en santé, en particulier pour les diagnostics, comme le repérage d’une petite tumeur. L’institut Gustave Roussy, finalise, lui, une IA pour prédire le risque de rechute d’un cancer du sein. Pour mettre au point des algorithmes fiables, il faut l’entrainer sur des données nombreuses. À terme, l’intelligence artificielle devrait aider les médecins à trouver le traitement le plus efficace pour chaque patient.  

Exemple 2 : Prévenir les feux de forêts grâce à l’IA

Des moyens naturels de prévention des incendies existent : le débroussaillage, l’installation de coupe-feu, la transplantation d’essences moins inflammables…Mais s’il est impossible d’éradiquer tous ces feux dus très souvent à la négligence humaine (jets de mégots mal éteints, étincelle lors de travaux, écobuage…), les détecter, surveiller leur progression pour les contenir plus rapidement est possible grâce à l’IA, de nombreux états y ont recours à l’instar du Maroc.

Exemple 3 : En informatique, l’effet ELIZA désigne la tendance à assimiler de manière inconsciente le comportement d’un ordinateur à celui d’un être humain : Un jeune chercheur en proie à une éco-anxiété presque paralysante avait trouvé refuge auprès d’Eliza, un chatbot utilisant la technologie de ChatGPT. Mais au terme de six semaines d’échanges intensifs, il s’est donné la mort.

Exemple 4 : My AI de snapchat : Il s’agit un chatbot, c’est à dire un robot de conversation, intégré d’office à snapchat. Le problème, c’est qu’il est imposé, très intrusif et qu’il faut payer pour le supprimer, l’objectif étant de récolter un maximum de données personnelles qui se vendent à bon prix (datas).

Exemple 5 : Tellement vrai… sauf quand on connait la voix réelle… mais ce serait tellement simple de la générer…méfiance…

Auteur / autrice